Wamunga « The Surgeon »

Robin Letellier, 2018

Lorsque Wamunga arrive, après avoir garé sa moto, une foule en folie de plusieurs centaines de personnes s’agite et danse, chante et crie, brandit bâtons de bois, machettes et autres bouteilles de bière vide. Certains boivent de la bière locale à même un jerrican jaune de 2,5 litres. Wamunga traverse la foule tant bien que mal pour se positionner à l’endroit précis où il devra opérer. Armer de son couteau et de son sifflet, il attend. Quelques hommes brandissant des bâtons, fendent la foule en deux et la maintiennent en respect à grand renfort d’injonction « expand, expand »*. Le chemin ouvert, et sans possibilité de reculer, un jeune homme recouvert de bière séchée et le sexe à l’air s’avance vers Wamunga. La foule est de plus en plus hystérique et les hommes chargés de la contrôler usent de tout le pouvoir de dissuasion de leurs trique. Enfin le garçon, bras levés arrive prés de Wamunga. Ce dernier siffle et lève son couteau puis le rabaisse et d’un geste rapide et précis coupe la peau du pénis du garçon sur près de la moitié de sa longueur le laissant à vif.

Wamunga est « boda », conducteur de boda-boda (moto-taxi) à Mbale, dans l’est de l’Ouganda. La moto ne lui appartient pas et il gagne en moyenne 75€ par mois pour survivre. A quarante ans, Wamunga vit avec sa femme et ses cinq enfants dans le ghetto de Nkoma, au nord de Mbale. Sa femme tient un bar dans le ghetto. C’est un complément de revenu qui leur permet de mieux survivre. C’est aussi le QG de Wamunga. Il vient s’y restaurer, boire et discuter avec ses amis ou encore affûter ses couteaux pour opérer pendant l’Imbalu.

Les années paires, la région de Mbale, dans l’est de l’Ouganda, est le théâtre d’incroyables cérémonies rituelles appelées Imbalu. C’est alors le moment de circoncir les garçons âgés de 15 à 20 ans du peuple Bagisu.

La cérémonie de la circoncision est l’étape la plus intense de l’Imbalu. Il inclut les rituels du brassage de la bière, de la maculation et de la circoncision en tant qu’acte chirurgical. […]