Les derniers habitants des takiyenta

Marie-Hélène Labat

Les derniers habitants des takiyenta

…Lors de ma première incursion en pays Tamberma, je fus d’abord envoûtée par l’étonnante architecture de l’habitat. Les maisons appelées takyienta ou tata, par leurs formes si particulières, me renvoyaient à l’univers des contes de mon enfance. Je fus envahie par une troublante sensation d’irréalité où les paysages verdoyants m’offraient la vision d’un jardin d’éden. Puis la rencontre avec les habitants me ramena à une réalité plus cruelle. Nous étions fin août, la saison des pluies se terminait et les greniers étaient vides. Une multitude de petits ventres ronds me fixait silencieusement, le regard éteint, alors que les anciens trainaient leurs carcasses décharnées. Mes premières images je les ferai avec les vieux en leur demandant de poser devant la takyienta.
..

.

16 cadres en bois naturel de 70/50 cm
16 cadres en bois naturel de 50/40 cm

1 texte